élixir


élixir

élixir [ eliksir ] n. m.
XIVe; eslissir XIIIe; ar. al-iksîr, gr. ksêrion « médicament de poudre sèche »
Vx Essence la plus pure, quintessence.
(1676) Mod. Préparation médicamenteuse liquide destinée à être prise par la bouche, à base d'alcoolat et de sirop. teinture (composée). Élixir parégorique, antidiarrhéique à base d'opium, de camphre, d'essence d'anis. Par ext. Élixir de longue vie, d'amour. philtre.

Élixir philtre censé posséder des vertus magiques propres à inspirer l'amour.

élixir
n. m. PHARM Préparation pharmaceutique qui résulte du mélange d'un sirop avec un alcoolat.

⇒ÉLIXIR, subst. masc.
A.— Vx. Principe le plus pur extrait de certains corps, de certaines substances. Tirer l'élixir de quelque chose (Ac. 1798-1878). Quelle merveille y a-t-il donc si ces champs, si ces régions exhalent un élixir pur, si les rivières roulent l'or potable, quand (...) le grand Alchimiste, le soleil (...) produit (...) tant de précieuses choses (CHATEAUBR., Paradis perdu, 1836, p. 207). Les agitations (...) avaient parfaitement brassé les senteurs artificielles, les élixirs extraits des fleurs à mes émanations (ARNOUX, Roi d'un jour, 1956, p. 258).
Au fig. Quintessence d'une chose. La poésie en vers, la seule vraie, dans la forme du rythme et de la rime, est un élixir des idées (VIGNY, Journal poète, 1843, p. 1192). De ses mains tremblantes il ajoutait encore son travail devenu élixir de plus en plus subtil (SAINT-EXUP., Citad., 1944, p. 530) :
1. ... je vais essayer sur vous ma botte secrète, le résultat de mes études, le nec plus ultra de ma science, l'élixir de ma vie. Jusqu'à présent ce coup d'épée infaillible a toujours tué son homme.
GAUTIER, Le Capitaine Fracasse, 1863, p. 342.
Rem. On rencontre ds Laforgue (Complaintes, 1885, p. 66) le verbe trans. élixirer, création d'aut. signifiant « tirer l'essence de » : Dilemme à deux sentiers vers l'Éden des élus : Me laisser éponger mon moi par l'absolu? Ou bien, élixirer l'absolu en moi-même?
B.— Préparation pharmaceutique consistant en un mélange de substances médicamenteuses ou de sirops, dissous dans de l'alcool. Élixir de Garus, élixir parégorique. Je consentis à prendre un élixir qui ranima mes forces physiques d'une manière miraculeuse (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 115). Il composait toutes sortes d'élixirs, des baumes, des embrocations qu'il essayait sur lui-même avec une belle témérité (DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 9) :
2. Il est encore en train de se rouler dans les affres de l'agonie, empoisonné par l'élixir psychagogique qu'il a distillé en cachette dans le laboratoire des établissements Baponot.
QUENEAU, Loin de Rueil, 1944, p. 113.
P. métaph. Tendre la pensée à la soif des hommes, leur donner à tous en élixir la notion de Dieu (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 620).
P. anal.
♦ Liqueur digestive à base notamment de plantes macérées dans de l'alcool. Élixir de la Grande-Chartreuse. Les Tarasconnais les aimaient beaucoup leurs Pères-Blancs, (...) qui savaient tirer des herbes parfumées dont la montagnette est couverte un si excellent élixir (A. DAUDET, Port-Tarascon, 1890, p. 19).
Pop. Élixir de hussard. Eau-de-vie de mauvaise qualité (cf. FRANCE 1907).
♦ Drogue, philtre qui était censé(e) posséder des vertus magiques. Élixir d'amour. Ils vendaient fort cher (...) une poudre merveilleuse, élixir de longue vie, unique ment composée avec des momies pilées et réduites en poussière (DU CAMP, Nil, 1854, p. 309).
P. métaph. Quand quelque idée m'attriste, alors j'ai recours à vous; je tire la jolie boîte [des lettres] où est mon élixir et je revis dans votre voyage d'Italie (BALZAC, Lettres Étr., t. 1, 1850, p. 204). Dans ta vieillesse enchanteresse Je veux t'étreindre et m'embraser Dans l'alambic de ta caresse, Sous l'élixir de ton baiser (NOUVEAU, Valentines, 1886, p. 144).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. dep. 1694. Observation intéressante ds NYROP Phonét. 1951, p. 62, relative à la qualité des voyelles en syll. non finale et à l'harmonie vocalique : ,,En général les Français maintiennent fortement l'i pur; mais on pourrait trouver dans le parler populaire des exemples d'affaiblissement. Par ex. on se moque souvent de la prononciation mélétaire pour militaire; citons encore les vieilles prononciations : féménine, éléxir, etc., où la tendance vers l'é est encouragée par l'influence assimilatrice d'un é précédent.`` Étymol. et Hist. 1. 1269-78 elixir alchim. « la pierre philosophale » (J. DE MEUN, Rose, éd. F. Lecoy, 16047); 2. 1685 méd. « préparation à base de sirops et d'alcools » (FUR.). Empr. à l'ar. al-' « la pierre philosophale » (début Xe s. d'apr. LAMMENS, p. 104) par l'intermédiaire du lat. médiév. elixir (1144 ds LATHAM), exir (fin XIIe s., G. de Crémone ds COR. t. 2, p. 222), elexis, elexir (ca 1254, V. DE BEAUVAIS, Speculum naturale, VIII, 81 ds Rose, éd. cit., t. 2, pp. 300-301). L'ar. est lui-même empr. au gr. « poudre siccative que l'on met sur les blessures », dér. de « sec ». Fréq. abs. littér. :131. Bbg. SAIN. Lang. par. 1920, p. 135.

élixir [eliksiʀ] n. m.
ÉTYM. XIVe; eslissir, XIIIe; arabe (’)ǎl-’ǐksīr « pierre philosophale (chez les alchimistes arabes); médicament »; grec ksêrion « médicament de poudre sèche ».
tableau Mots français d'origine arabe.
1 Vx. Substance la plus pure que l'on tirait de certains corps. Essence.
Fig. La quintessence (d'une chose).
1 De tous ces catholiques de salons et d'assemblées, on pourrait faire un élixir et on n'y trouverait pas assurément l'âme d'un seul bon chrétien (…)
Sainte-Beuve, Correspondance, t. II, p. 155.
2 (1685). Mod. Préparation médicamenteuse liquide destinée à être prise par la bouche, composée d'un mélange d'un sirop ou de glycérine avec un alcool renfermant des substances aromatiques. Baume (cit. 7), magistère.REM. En pharmacie, on dit aussi teinture composée. || Élixir parégorique. || Élixir dentifrice, pectoral.Élixir de longue vie : teinture d'aloès composée. || L'Élixir de longue vie, nouvelle de Balzac.
Par ext. Liqueur digestive (à base de plantes macérées dans de l'alcool).Drogue censée posséder des vertus magiques. || Un élixir d'amour.
2 Voici un élixir que j'ai composé ce matin des sucs de certaines plantes distillées à l'alambic (…)
A. R. Lesage, Gil Blas, VII, IX.
3 Un pêcheur accroupi sous des rochers arides
Tire dans ses filets le flacon précieux (…)
Et, sans l'oser ouvrir, demande qu'on lui dise
Quel est cet élixir noir et mystérieux.
Quel est cet élixir ! Pêcheur, c'est la science,
C'est l'élixir divin que boivent les esprits (…)
A. de Vigny, Poèmes philosophiques, « La bouteille à la mer ».
4 C'est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre;
C'est le but de la vie, et c'est le seul espoir
Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, La mort, CXXII, « La mort des pauvres ».

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Elixir — Élixir Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • elixir — ELIXÍR, elixire, s.n. 1. Băutură cu proprietăţi miraculoase pe care o căutau, în evul mediu, alchimiştii pentru a obţine viaţă veşnică; p. ext. (azi) băutură scumpă, aleasă. 2. (fam.) Soluţie alcoolică cu conţinut variabil de zahăr şi cu diverse… …   Dicționar Român

  • Elixir — Saltar a navegación, búsqueda El vodka puede ser utilizado para hacer elixirs Un elixir (Del Árabe,الإكسير Al Ikseer) es una preparación farmacéutica, que contiene un ingrediente activo (como la morfina) que es disuelto en una solución que… …   Wikipedia Español

  • Elixir — E*lix ir, n. [F. [ e]lixir, Sp. elixir, Ar. eliks[=i]r the philosopher s stone, prob. from Gr. ? dry, (hence probably) a dry powder; cf. Skr. ksh[=a] to burn.] 1. (Med.) A tincture with more than one base; a compound tincture or medicine,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Elixir — (arab.), 1) sonst sehr concentrirter, dunkler, mehr od. minder undurchsichtiger, nicht ganz dünnflüssiger Auszug mehrerer wirksamer Arzneikörper; zum Theil noch jetzt als E. in Apotheken aufgenommen; so E. acĭdum Dippelii, s. Dippels saures… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • élixir — ÉLIXIR. s. m. Liqueur spiritueuse extraite d une ou plusieurs substances. C est la même chose que ce que l on nomme Teinture, Quintessence, Extrait; c est la substance la plus pure que l on tire de certaines choses. Excellent élixir. Précieux… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • elixir — o elíxir sustantivo masculino 1. Medicamento líquido compuesto de sustancias que suelen ir disueltas en alcohol: un elixir para enjuagarse la boca. 2. Uso/registro: restringido. Remedio al que se atribuían propiedades maravillosas: el elixir de… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • elíxir — elixir o elíxir sustantivo masculino 1. Medicamento líquido compuesto de sustancias que suelen ir disueltas en alcohol: un elixir para enjuagarse la boca. 2. Uso/registro: restringido. Remedio al que se atribuían propiedades maravillosas: el… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • elixir — ELIXIR. s. m. Quintessence, extrait, la substance la plus pure que l on tire de certaines choses. Excellent elixir. precieux elixir. tirer l elixir de quelque chose …   Dictionnaire de l'Académie française

  • elixir — o elíxir (Del lat. cient. elixir, este del ár. clás. al iksīr, y este del gr. ξηρά, sustancias secas). 1. m. piedra filosofal. 2. Licor compuesto de diferentes sustancias medicinales, disueltas por lo regular en alcohol. 3. Medicamento o remedio… …   Diccionario de la lengua española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.